Vous avez dit Education Naturelle ?

Le Centre de Formation à l'Education Naturelle, trouve son inspiration dans l’hébertisme : un art de vivre lui-même inspiré de l’œuvre de G. Hébert. 

Notre vision prend appui sur notre conception de cet art de vivre qui prône un retour raisonné à la nature.

Nous en avons fait notre éthique de vie, créant ainsi le courant d'éducation Naturelle

Le CFEN, Centre de Formation à l'Education Naturelle est le nom d'une œuvre labélisante, destinée à diffuser l'éducation Naturelle. Une boite à outils, inspiré de l'art de vivre hébertiste, pour un mode de vie plus sain favorisant l’unité de notre humanité.

L'hébertisme est une retour raisonné à la nature adapté aux conditions de vie actuelles.

Plus qu'une méthode : un art de vivre...

Les 10 familles d'exercices de Georges Hébert

Pourquoi la "Méthode Naturelle" ?

Si l'homme a inventé la voiture, G. Hébert n'a fait que découvrir la Méthode Naturelle (MN).

En s'appuyant sur les travaux des ses pairs, dont Amoros et Demeny, il fait émerger la MN en mettant une méthode sur ce qui existe déjà. L'homme sédentarisé, qui naturellement marche, court, saute, grimpe, chemine en quadrupédie, porte, nage, lance, se défend et s'équilibre de manière intense, se retrouve sans activité et déconnecté du réel qui l'entoure. 

Fort de ce constat, G. Hébert met en œuvre une méthode qui deviendra un art de vivre proche de la nature, respectueux de sa propre nature et de celle des autres. 

10 familles_vert.png

Pourquoi "Éducation Naturelle" ?

Dans une optique de transmission, l'éducation Naturelle est l'explicitation du mode de vie hébertiste. 

Le retour raisonné à la nature que propose G. Hébert ne s'arrête pas à l'éducation physique. Pour nous, il s'applique à chaque domaines de la vie et de l'éducation.  

C'est ce savoir-faire naturel que nous souhaitons diffuser.

Capture d’écran (299)_edited.jpg

"Être fort pour être utile"

En prononçant ces mots, l'entraînement prend une nouvelle tournure, offrant un sens à une action parfois si simple comme courir ou sauter un obstacle. 

Les vertus de l'hébertisme nous ont permis de redonner un sens à nos vie. Si ce n'est pas la seule méthode pour y arriver, c'est bien l'une des finalités. 

C'est ainsi par l'altruisme et le don de soi, par le dépassement de soi et par la recherche d'équilibre, par la vie intérieure et le dialogue que nous désirons nous ouvrir au monde. 

Pousser voiture.png

Reprendre contact avec le réel

Se connecter au réel et laisser la joie s'exprimer, sont deux principes phares de la MN. Ils sont fondamentaux puisqu'ils permettent de donner un sens à la vie. L'homme moderne qui a perdu le contact avec son environnement naturel a d'autant plus de mal que ses actions sont insignifiantes et dénaturalisées. 

De là découlent la générosité et le dépassement de soi qui sont les fruits naturels de cet entraînement à la vie. 

Cette approche favorise la recherche d'un équilibre de vie, reflet de l'équilibre naturel. 

Quadrupédie_edited.png
1/2

... chargé d'histoire

pelée.jpeg
Photo d'époque de l'éruption du mont Pelée
L'origine.

Georges Hébert était Lieutenant de vaisseaux dans la marine française en 1902. Son bateau, un trois mats, est au mouillage à St Pierre de la Martinique, aux pieds de la montagne pelée. Son éruption est prévue depuis avril, mais la ville n'est pas évacuée. Le 8 mai 1902 la ville est rasée. C'est la catastrophe naturelle la plus meurtrière du XXème siècle.

Avec ses marins, G. Hébert sauve des centaines de blessés, mais la ville est perdue. Il écrit alors un constat : l'homme est de plus en plus sédentaire, déconnecté des réalités qui l'entourent ; à quoi bon être civilisé si cela nous coupe de la vie ?

 

Communément admit comme étant l'élément déclencheur qui a poussé Hébert à découvrir l'hébertisme, cet événement n'est qu'un indice significatif qui rappelle la devise "être fort pour être utile". 

Le développement

       Après la réussite dans l'armée puis au collège d'Athlètes de Reims dans le civil en 1913, G. Hébert intègre à nouveau l'armée française en 1916 et met en place le parcours du combattant

En 1919, le collège d'Athlètes rasé par les bombardements, il se concentre avec sa future épouse, Yvonne MOREAU, sur l'adaptation de sa méthode aux enfants et Yvonne dirigera "la Palestra", une formidable entreprise dédiée a n'accueillir que des femmes ou des enfants

C'est ici que G. Hébert travail tandis qu'en France la Méthode se développe et entre au programme officiel de l'éducation national jusqu'en 1960. On comptera plus de 100 centres Hébertistes et la renommée sera internationale. 

palestra.png
Une "palestra" développée par G. Hébert et sa femme, Yvonne
IMG-20181021-WA0012.jpg
Photo du Centre Hébertiste d'Orléans en 2019
De l'après-guerre jusqu'à aujourd'hui

G. Hébert meurt en 1957. Son œuvre est alors mondialement connue. Dans les années 60, avec l'échec aux JO de Rome et la montée du sport, l'hébertisme est remplacé par les méthodes sportives dans une recherche de performance

Malgré les enjeux idéologiques liés au sport, l'hébertisme restera à l'honneur de l'entraînement militaire et connaît une renaissance depuis les années 2000. En quête de sens, de nombreuses personnes ont perçu la nécessité d'un retour raisonné à la nature. Au delà d'un effet de mode contemporain, la méthode unifie et fédère aujourd'hui une petite communauté très éclectique mais unifiée dans un but commun tourné vers l'altruisme et l'entraide.